Blason de l'Ordre 
Blason du Prieuré d'Avalterre.

Ordre de Saint Jean de Jerusalem.

(O.S.J.).

Chevaliers Hospitaliers.

Ordre ... Voilà un mot qui en fait rêver plus d'un ...

Mélange de romantisme, d'héroÏc fantasy, que nenni !

Nous sommes quand même loin des récits poétiques et légendaires du haut Moyen-Âge, d'Excalibur, des prouesses de chevaliers en tous genres, de vieux contes Bretons ou l'Ankou se glisse dans les brumes ou même encore du Roi Arthur... les Ordres religieux dit aussi Ordres religieux militaire sont à la base de bien des causes caritatives d'aujourd'hui...

Petite introduction historique explicative avant tout...

Fondé au début du XII siècle, ces derniers avaient pour but premier, dans le contexte de l'époque bien sûr; croisade, guerre sainte (Re-conquête Ibérique y-compris....) , la protection des pèlerins en route pour Jérusalem...

De ce fait, à travers l'Europe se créèrent des lieux de gestion/passage/repos issus majoritairement de ressources foncières, que l'on appela des commanderies... L'aspect évidemment de pouvoir et de stratégies grandissant de la plus part de ces ordres n'étaient évidemment pas au goût de certains nobles ou rois de l'époque... 

La chute de Saint Jean d'Acre en 1291 fût le point de départ de certaine remises en causes du pouvoir de certains ordres....

Sans entre dans les détails, l'ordre du Temple en est un parfait exemple. Le cas du Catharisme dans ce sens peut être mis en parallèle au sort de certains ordres religieux militaires de l'époque mais ceci est une toute autre histoire...

Cette petite introduction rapide historique passée, revenons à notre sujet principal, l'ordre de Saint Jean de Jérusalem...

Fondé également au début du XII siècle à  Jérusalem, ce dernier a créé des hôpitaux en Terre Sainte, d'où le nom "hospitaliers".

Certaines possessions d'hospices bénédictines se fondent également dans cet ordre.

Les chevaliers hospitaliers assumeront plus rapidement que d'autres ordres leurs fonctions de protections/hospitalités et combats...

Dans cet ordre d'idée, l'ordre se forma de trois catégories différentes:

- Les Frères chevaliers chargés de l'encadrement et de l'aspect militaire.

- Les Frères servants et Soeurs hospitalières chargés quand à eux de l'aspect de la santé et des soins.

- Les Frères Chapelains qui sont quand à eux les aumôniers chargés de donner l'aumône aux pauvres et d'assurer les services liturgiques.

Après la chute de Saint Jean d'Acre, les chevaliers hospitaliers s'installeront dans l'île de Chypre.

De ce fait, avec la conquête de l'île de Rhode en 1310 (byzantine...) et la donation des biens de l'Ordre des Templiers en 1312 (Ordre dissous en 1314) par bulle pontificale (excepté les possessions de la couronne d'Aragon, de Castille et le Portugal ou naîtra l'ordre de "Montesa" et du "Christ"), et de part leur position maritime privilégiée, l'Ordre devint le plus puissant de la chrétienté de l'époque.

L'Europe accueillera donc, suite à cela, une foule de prieurés, bailliages, commanderies qui auront comme fonction principale d'assurer une action religieuse et hospitalière et de participer bien évidemment aux revenus et donc à l'entretien de l'Ordre en générale...

Les choses se gâtèrent par contre après le second siège de Rhode (Siège de l'ordre) en 1522, défait par les turcs (Soliman le Magnifique), alors en plein conquête, ces derniers sont obligés de s'y retirer et s'installeront sur l'île de Malte en 1530 où Charles Quint leur cède le pouvoir.

La puissance politique de l'ordre s'accroît en même temps que sa puissance militaire maritime en méditerranée. La bataille de Lépante (bataille maritime de conglomérat à l'initiative du Pape Pie V) en 1571 viendra changer la donne avec la défaite de la flotte Turc...

L'accalmie aidant Malte, les activités de l'ordre se transformèrent peu à peu en magasin d'échange commercial sur l'ensemble de la méditerranée.

Deux cent ans plus tard en 1792, les biens de l'ordre sont spoliés dans toute l'Europe par les par les révolutionnaires français ce qui leurs ruina toute action hospitalière ou caritative.

En 1798 avec l'arrivée ensuite de Napoléon Bonaparte, les choses ne s'arrangent pas plus...

Les Hospitaliers sont chassés de l'île de Malte  et se réfugie en Russie où le Tsar Paul Ier les placent sous sa protection.

Ces derniers élisent le Tsar comme grand maître de l'ordre en 1798.

De ce fait, et sous le couvert du Tsar Paul Ier, des prieurés russe, grec et romain fleurissent et l'ordre s'ouvre donc à œcuménisme (mouvement interconfessionnel qui tend à promouvoir des actions communes entre les divers courants du christianisme, en dépit de leurs différences doctrinales, avec pour objectif l’unité visible des chrétiens).

Après le décès de Paul Ier en 1801 et l'élection d'un nouveau grand maître (Tommasi (1803-1805)), l'ordre va s'en trouver chamboulé dans son ensemble.

Tommasi s'installant à Catane et décédant peu après, le Pape nomme des lieutenants grand maîtres de la branche Catane et l'ordre sera ainsi renommé Ordre de Malte, exclusivement catholique, son siège sera déplacé à Rome en 1834 où le Pape élira leurs propres grand maître...

C'est ici qu'à lieu une sorte de "schisme" entre la branche de l'Ordre russe œcuménique et celle de Rome.

En découlera, l'apparition d'autres ordre autonomes et concurrents...

Excepté donc :

- l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem (russe et œcuménique donc) .

- l'Ordre souverain et militaire de Malte- OSM (Catholique romain) dont les statuts seront fixés en 1961.

 

Nous verrons apparaître :

 

- le Joanitter Orden (protestant et germanique) restauré enn tant qu'ordre en 1852.

- et le Venerable Order of St John (anglican et britannique) fondé en 1888 dont le monarque britannique est la tête souveraine de l'ordre.

Monastère de Cetinje (fondé en 1701-1704), construit sur un Monastère plus ancien de 1485 fondé par Ivan Le Noir.

Période troublée pour l'ordre de Saint Jean de Jérusalem (russe et  œcuménique) donc ... allant du début du XIX, jusqu'au début du XXème siècle. Toujours sous protection des Tsars Russe celui-ci disparaît de Russie en 1917 avec la révolution bolchévique qui renverse le système monarchique russe par le communisme...

Sur le chemin de l'exil, à nouveau..., l'ordre s'implante un peu partout jusqu'en Amérique du Nord ou même en Australie.

Les reliques de l'ordre :

- Reliquaire du bras de Saint Jean-Baptiste.

- L'icône de la vierge de Philermos (ou Philerme (cfr * en bas de page)).

- Relique de la vrai croix.

Toujours sauvées de justesse même en 1917 lors de l'assaut du palais du Tsar (par chance les reliques étaient temporairement dans l'église Saint Basile de Gatchina pour une commémoration....), ces dernières sont transmises après moultes péripties à travers l'europe, j'éviterai les détails...,  à la famille régnante orthodoxe de Yougoslavie (Alexandre I de Yougoslavie) en 1932.

Ces dernières étaient honorées dans la chapelle royale en son temps(chapelle néo-byzantine Saint-André-le-Premier-Appelé du palais royal de Dedinje ).

En 1941, devant la menace nazie d'invasion, les reliques sont temporairement disparues et/ou mises en sécurité au Monastère d'Ostrog, près de Nikšić, au Monténégro.

À Cannes (je dirais encore pendant la période de guerre), la Princesse Hélène de Serbie, en plein accord avec sa tante, la reine Hélène d'Italie, s'arrange pour faire cacher l'icône et les autres reliques au Monastère orthodoxe de Cetinje en Macédoine (ex Yougoslavie).

D'autres reliques y sont également déjà présentes...

Leurs localisation exacte ne datent que de 1997 lors d'une  réunion au Palazzo Ruspoli à Rome, où des membres éminents de la noblesse romaine sont présents...

Je pense que l'un ou l'autre descendant de la Reine d'Italie ayant confirmer cet état de fait ...

L'ordre souverain de Malte se présente, officiellement donc depuis 1961, comme le seul continuateur de l'Ordre historique, l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Evidemment ... cela a créé une différence avec les ordres dits "œcuméniques " et/ou issus de cet "espèce de schisme" vu-plus haut qui, sommes toutes, de part les aléas des événements historique semblent tout aussi héréditaires.

Je ne les citerai pas tous... mais il y en a des protestants, anglicans etc....

De ces faits, en 1963, Pierre II (Pierre Karađorđević (1923-1970), ex roi Yougoslave en exil en France reprend en main diverses associations de Saint-Jean de Jérusalem prétendant tiré sa légitimité de ce que les reliques sacrées sont placées sous la protection de la couronne yougoslave depuis 1917.

Il fonde donc , l'Ordre des chevaliers hospitaliers appelé aussi Ordre souverain de Saint-Jean de Jérusalem, chevaliers hospitaliers. 

Les aléas de le l'histoire sont parfois très compliqués mais j'ai tenté, je pense, d'éclairer votre "lanterne" !

Cela mérite bien la réalisation d'un film religieux/politiquo/historique/suspense !

Si vous êtes arrivés au bout de mon explicatif, je ne peux que vous applaudir ^^

Donc si vous avez tout suivis, nos amis...  de l'Ordre de Saint Jean de Jerusalem (O.S.J.) - chevaliers hospitaliers sont issus de la constitution de feu S.M. le Roi Pierre II avec comme grand maître actuel Karl Wladimir Karageorgevic neveu du Roi Pierre, le fils de Pierre II étant décédé à vélo...

C'est ici que l'on retombe sur nos pieds dans le concret de notre quotidien !

 

L'O.SJ. est donc une donc une organisation non gouvernementale œcuménique à vocation de charité et de défense de la chrétienté, mais aussi de défense d'un idéal de monde libre et des droits de l'homme.

La devise officielle de l’ordre, en latin, est "Pro Fide, Pro Utilitate Hominum"(pour la Foi pour le service des hommes).

Cette action caritative s'exerce de deux façons:

- Personnelle de proximité choisie par chacun et adaptée à ses possibilités.

- Collective, selon les décisions prise en assemblée (chapitre) des membres effectifs d'un prieuré ou d'une commanderie indépendante.

 La Belgique reconnaît l'ordre des Hospitaliers (O.S.J.) du Roi Pierre II en Belgique en tant qu'organisation humanitaire internationale et au Canada comme ordre de chevalerie.

L'O.S.J. donnent un sens globale à leur vie en choisissant de la conformer de leur mieux, et selon le degré d'engagement qui leur convient, à une règle de vie chrétienne inhérente à l'Ordre accepté.

Il y a bien sûr des règles fondamentales de l'O.S.J mais je ne les notterai pas ici...

Celui-ci s'adresse à des hommes et à des femmes, sans exclusive d'appartenance sociale:

 

- chrétiens pratiquants, vivant dans l'esprit de la Foi reçue par l'église quelle que soit leur confessions.

- pratiquant les valeurs chevaleresques fondées sur la dignité de la personne humaine et de l'esprit de service.

- sensible à tout ce qui peut favoriser l'expression de l'unité des chrétiens, dans le respect de leur diversité ainsi que l'entente entre les religions.

- participant effectivement à une action caritative ou humanitaire quelle qu'elle soit.

L'O.S.J.  est un ordre indépendant, organisés en Grands Prieurés, Prieurés et Commanderies étant à la fois des secteurs administratifs et d'action. Ces membres se subdivisent en différents types: auxiliaires (engagement temporaire, renouvelable ou non), servant(e)s (engagement sur parole pour une durée illimitées), chapelains (conseillers spirituels), donats ( membre en formation avant d'âtre reçu comme chevalier ou dames de l'O.S.J.), chevaliers et Dames enfin (membres effectifs de l'Ordre).

Le prieuré d'Avalterre de  l'O.S.J.  (PRAVOSJ A.S.B.L.) de Genappe a été créé en 1982, autonome depuis 1985, le prieuré décide de ses moyens d'aides charitables et humanitaire à savoir : aides aux personnes déshéritées, aide aux payes en voie de développement, Prix du prieuré, actions sporadiques comme la distribution de produits alimentaires de la CEE en faveur des plus démunis.

Une fois par an, en général au mois de juin, à lieu la grand messe de l'Ordre à Saint-Jean-Baptiste

Toute informations en vue d'une collaboration effective éventuelle peut être obtenue auprès de :

CJSJ Michel Dagneau.

PRAVOSJ A.S.B.L.

Centre administratif

Rue de Bruxelles, 87

1470 Genappe.

Belgium.

Par courriel à : dagneau.michel@live.be

Si vous souhaitez les aider:

Compte : BE39 2700 2904 8119.

Ci dessous Photo souvenirs de la Grand Messe de Juin 2016.

Ci dessous Photo souvenirs de la Grand Messe de Juin 2017

.

Fin de Journée à la Commanderie de Vaillampont:

La commanderie de Vaillampont est une ancienne commanderie templière fondée au XIIe siècle dévolue par la suite en commanderie hospitalière. 

La date de fondation de la commanderie de Vaillampont n'est pas connue mais une charte de Nivelles datée de 1174 mentionne la donation d'un domaine situé près la porte de Namur (à l'Est de Nivelles) aux templiers.

Au début du XIVe siècle la commanderie passe dans les mains de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem à la suite de la dissolution de l'ordre du Temple en 1312. 

Notes:
1) * La vierge de Philerme est une icône d'origine byzantine (sur bois, 44 x 36 cm), couverte d'un riza en or et de pierres précieuses.
D'après une bulle pontificale de 1497 elle serait arrivée à Rhodes pour échapper aux iconoclastes sous l'empereur Léon III. En arrivant à Rhodes, l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem trouva l'icône placée dans un sanctuaire dans les forêts sur la colline de Ialyssos. La Madone de Philerme est pour les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem leur bien le plus précieux.
 
Il tire son nom du sanctuaire sur le mont Phileremos (du grec « qui aime la solitude ») à Rhodes, qui était déjà au centre d'un culte populaire avant la conquête par les Chevaliers en 1306-1309. Les Rhodiens, qui la vénèrent sous le titre de Théotokos Filerimou (« La Mère de Dieu de Phileremos) croient qu'elle a été peinte par Saint Luc et portée de Jérusalem à Rhodes vers l'an 1000. Sa renommée, due aux miracles advenus par son intercession, s'étendait dans toute la mer Égée.
A Propos:

Ce site est celui à la Paroisse de Loupoigne, de ses habitants, ses croyants et son Abbé le Père Richard, Curé du village depuis Octobre 2015.

Nous dépendons donc de l'Archevéché de Bruxelles-Malines (Vicaria du Brabant Wallon).

Adresse:

Paroisse Saint Jean Baptiste de Loupoigne.

(Abbé Richard Muisu Ngoma)

AOP Région de Court.

1, Rue du Presbytère

1471 Loupoigne.

Belgium.

Tel Fixe: 067/78.03.70.

  • Grey Google+ Icon
  • Grey Instagram Icon

© 2023 by HARMONY. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now